Système
graphique-olfactif



Est-il possible de partager une perception olfactive ? Une éducation de notre langue autour du sens de l’odorat est-elle envisageable ? Une odeur est-elle codable ?


Ce sont ces questionnements qui m’ont amené à repenser le vocabulaire olfactif sous forme d’un système graphique.
Ce travail a donné place à la création d’un livre, objet de mon projet de fin d’études.
(Voir : Odeurs, florilège, de A à Z.)


Le pouvoir évocateur des odeurs


Afin d’expérimenter le pouvoir évocateur des odeurs nous avons organisé (avec Lucile Peron, une camarade également graphiste, interessée par la diplomatie culinaire)  « un repas expérience ».

Tandis que Lucile s’est occupée de l’organisation spatiale autour de la table jusqu’à dans l’assiette, j‘ai imaginé la composition du repas en choisissant des plats typiques. Ce fût l’opportunité d’évoquer le sujet des souvenirs liés aux odeurs de plats cuisinés, à table. Puis de récolter des données spontanées (retranscrites sous forme de diagrammes), spécifiquement inspirées par le contenu des assiettes dans le but d’observer l’intelligence olfactive.




Sentir produire décrire


Afin de mieux cerner les difficultés que l’on rencontre lors de l’expérience olfactive, et d’en faire le constat. J’ai voulu mettre à l’épreuve les connaissances d’un groupe cette fois ci, une classe de 3ème à l’aide de leurs professeurs de français et d’arts plastiques.

Il s’agissait dans un premier temps d’observer les connaissances en termes de linguistique déjà acquises par les sujets, puis de leur demander de les développer librement, par un moyen « sensible », telle que la peinture.




Le système graphique-olfactif


Suite à cette phase de recherche, j’ai développé un système graphique permettant de créer un « visuel codé » en fonction de la description précise d’une odeur. Le résultat peut donc être « lu » (analysé/décrypté).

Après avoir restitué l’ensemble du vocabulaire olfactif, l’avoir longuement analysé puis classifié, j’ai pu assigner un type de sensation à un type de forme, ainsi qu’à des couleurs.


Chacun des signes graphiques a été pensé de façon à ce qu’ils puissent se superposer et s’accorder. Alors en faisant appel à l’imaginaire collectif par ses aspects symboliques, son expression et la couleur obtenue, la figure finale peut évoquer l’odeur par son image,



Le pouvoir évocateur des odeurs : le repas expérience







Sentir produire décrire : worksop odeur/couleur








Le système graphique